image001.jpg

 

Chapitre 7

Connecteurs et Žpissures

 

 

Objectifs : Dans ce chapitre, vous devriez apprendre :

La diffŽrence entre les connecteurs et les Žpissures

Les conditions dÕutilisation pour les connecteurs et Žpissures

Les modles de connecteurs

Les types de terminaisons de connecteurs

Les types dՎpissures

Les procŽdures dՎpissure

 

Connecteurs ou Žpissures ?

 

Les joints ou terminaisons de fibre optique sont faits de deux faons : 1) avec des connecteurs qui sÕaccouplent ˆ deux fibres pour crŽer un joint temporaire et/ou connecter la fibre ˆ une pice dՎquipement de rŽseau ou 2) avec des Žpissures qui crŽent un joint permanent entre les deux fibres. Les deux mŽthodes de terminaison doivent avoir deux caractŽristiques principales : un bon rendement optique indiquŽ par une faible perte et une rŽflectance minimale, ainsi quÕune rŽsistance mŽcanique ŽlevŽe. Les terminaisons doivent Žgalement tre du bon genre pour tre compatibles ˆ lՎquipement concernŽ et tre protŽgŽes contre lÕenvironnement dans lequel elles sont installŽes.

Il nÕy a probablement aucun ŽlŽment de fibre optique auquel plus dÕattention nÕa ŽtŽ donnŽe quÕau connecteur. Les fabricants ont mis au point plus de 80 modles de connecteurs et une douzaine de diffŽrentes faons de les installer. Il y a seulement deux types dՎpissures, mais de nombreuses faons de les mettre en Ïuvre. Heureusement pour les fabricants et les installateurs, seulement quelques types parmi ceux-ci sont utilisŽs pour la plupart des applications.

Les fibres multimodes et monomodes requirent des connecteurs et procŽdures de terminaison diffŽrentes. Les fibres multimodes sont relativement faciles ˆ terminer, de sorte que la terminaison sur le terrain se fait gŽnŽralement par lÕinstallation de connecteurs directement sur ​​les fibres ˆ gainage serrŽ en utilisant les procŽdures dŽcrites ci-dessous. La plupart des terminaisons sur le terrain pour fibres monomodes sont faites par Žpissure dÕune fibre amorce dÕusine sur le c‰ble installŽ plut™t que de terminer la fibre optique directement comme on le fait avec la fibre multimode. Les terminaisons monomodes nŽcessitent un soin extrme dans lÕassemblage, en particulier le polissage, pour obtenir de bonnes performances (pertes et rŽflectance faibles), de sorte quÕelles sont gŽnŽralement effectuŽes dans une usine de fabrication propre ˆ lÕaide dՎpoxy durcie ˆ chaud et de polissage ˆ la machine.

Le choix dÕun type de connecteur pour une installation doit prendre en compte si le connecteur est compatible avec les systmes prŽvus  pour lÕutilisation de lÕinstallation de c‰bles de fibre optique, si lÕinstallateur est familier avec le processus de terminaison et si le connecteur est acceptable pour le client. Si les systmes ne sont pas encore prŽcisŽs, des cordons de raccordement hybrides avec des connecteurs diffŽrents ˆ chaque extrŽmitŽ peuvent tre nŽcessaires. Si lÕinstallateur nÕest pas familier avec lÕinstallation du connecteur, une formation peut tre nŽcessaire. Et parfois, lÕutilisateur peut avoir ŽtŽ convaincu dÕun type de connecteur qui nÕest pas idŽal pour lÕinstallation, de sorte que lÕinstallateur peut se voir obligŽ de discuter des mŽrites dÕautres types de connecteurs avec lÕutilisateur avant de sÕengager dans le projet.

 

Les Žpissures sont considŽrŽes comme des joints permanents. LՎpissurage par fusion est le plus largement utilisŽ car il donne la perte la plus faible et le moins de rŽflectance, en plus de fournir la jointure la plus fiable. Pratiquement toutes les Žpissures monomodes sont faites par fusion. LՎpissure mŽcanique est utilisŽe pour la restauration temporaire et pour la plupart des Žpissures multimodes. Pour plus de dŽtails sur lՎpissure, voir ci-dessous.

Pertes de connecteur et Žpissures

 

SpŽcifications de performances

 

Perte optique

La spŽcification primaire pour les connecteurs ou Žpissures est la perte ou la quantitŽ de lumire perdue dans la connexion. Au lieu de dire Ç perte de connecteur È, on devrait en faite dire Ç perte de connexion È Ð la perte dÕune paire de connecteurs joints, exprimŽe en Ç dB È. Un seul connecteur ne peut avoir aucune perte, par dŽfinition. La perte dÕune Žpissure est Žvidemment la lumire perdue dans le joint entre deux fibres.

Pour tester un connecteur, il sÕagit de lÕaccoupler ˆ un connecteur de rŽfŽrence qui doit tre un connecteur de haute qualitŽ afin de ne pas nuire ˆ la mesure de la perte lors de lÕaccouplement ˆ un connecteur inconnu. CÕest un point important souvent  mal compris. Afin de mesurer la perte de connecteurs, vous devez les accoupler ˆ un connecteur similaire, reconnu comme fonctionnant bien. Quand un connecteur ˆ tester est accouplŽ ˆ plusieurs connecteurs diffŽrents, il peut avoir des pertes diffŽrentes, car ces pertes dŽpendent du connecteur de rŽfŽrence auquel il est accouplŽ. Le test dÕune Žpissure est plus difficile, Žtant un joint permanent, de sorte que le test de lՎpissure est effectuŽ indirectement ˆ lÕaide dÕun instrument appelŽ un rŽflectomtre optique temporel (OTDR).

La perte dÕun connecteur ou dÕune Žpissure est provoquŽe par un certain nombre de facteurs. La perte est rŽduite lorsque les deux cÏurs de fibres sont identiques, parfaitement alignŽs et se touchent lÕun lÕautre, les connecteurs ou Žpissures sont bien terminŽs et il nÕy a pas de saletŽ au niveau du joint. Seule la lumire qui est couplŽe dans le cÏur de la fibre de rŽception va se propager, de sorte que tout le reste de la lumire se transforme en perte du connecteur ou de lՎpissure.

 

 

 

Les espaces entre les extrŽmitŽs de deux fibres provoquent deux problmes, la perte ˆ lÕinsertion et la rŽflectance. Le c™ne de lumire sortant du connecteur dŽborde du cÏur de la fibre de rŽception et se perd. En outre, lÕespace dÕair dans le joint entre les fibres provoque une rŽflexion lorsque la lumire entre en contact avec la variation de lÕindice de rŽfraction entre la fibre de verre et lÕair dans la lacune. Cette rŽflexion (appelŽe rŽflexion de Fresnel) sՎlve ˆ environ 5% dans le cas typique de connecteurs plats polis, et signifie quÕaucun connecteur avec un espace dÕair nÕaura une perte infŽrieure ˆ environ 0,3 dB. Cette rŽflexion est appelŽe rŽflectance ou perte de retour optique, et peut tre un problme dans les systmes basŽs sur le laser. Les connecteurs utilisent un certain nombre de techniques de polissage pour crŽer une extrŽmitŽ convexe sur la fibre afin dÕassurer le contact physique de la fibre en son extrŽmitŽ et de minimiser la rŽflectance. Sur les Žpissures mŽcaniques, il est possible de rŽduire la rŽtro-rŽflexion ˆ lÕaide dÕun clivage (ou coupure) non-perpendiculaire, qui permet ˆ la rŽtro-rŽflexion dՐtre absorbŽe par la gaine de la fibre.

LÕextrŽmitŽ de la fibre doit tre bien polie et propre pour minimiser les pertes. Une surface rugueuse ou de la saletŽ peut disperser et absorber la lumire. La fibre optique Žtant si petite, la poussire en suspension dans lÕair peut tre une source majeure de perte. Tant que des connecteurs ne sont pas terminŽs, ils devraient tre couverts avec des capuchons de protection fournis par le fabricant pour protŽger lÕextrŽmitŽ de la fŽrule de la saletŽ. Il ne faut jamais toucher lÕextrŽmitŽ de la fŽrule, car la graisse de la peau fait adhŽrer la poussire ˆ la fibre. Avant la connexion et les essais, il est conseillŽ de nettoyer les connecteurs avec des lingettes dÕun matŽriau non-pelucheux, humidifiŽes avec de lÕalcool isopropylique ou des nettoyeurs de fibres ˆ sec.

Les deux sources de pertes causŽes par des fibres dŽpareillŽes sont directionnelles : des diffŽrences inhŽrentes ˆ lÕouverture numŽrique (NA) et au diamtre de base des fibres jointes. Les diffŽrences dans ces deux paramtres vont crŽer des connexions qui subiront diffŽrentes pertes en fonction de la direction de propagation de la lumire. La lumire dÕune fibre avec une plus grande NA dŽbordera du cÏur de la fibre de rŽception et sera plus sensible ˆ lÕangularitŽ et la lacune dÕextrŽmitŽ, de sorte que la transmission ˆ partir dÕune fibre de plus grande NA ˆ une NA plus petite provoquera une perte plus ŽlevŽe que la direction inverse. De mme, la lumire provenant dÕune fibre de cÏur plus grand aura une perte ŽlevŽe couplŽe ˆ une fibre de plus petit diamtre, tandis que lÕon peut coupler une fibre de petit diamtre ˆ une fibre de grand diamtre avec un minimum de perte, car elle est beaucoup moins sensible aux lacunes dÕextrŽmitŽ ou au dŽcalage latŽral.

Ces asymŽtries de fibres se produisent pour deux raisons : le besoin occasionnel dÕinterconnecter deux fibres diffŽrentes et les Žcarts de production dans les fibres de mmes dimensions nominales. Les Žcarts de production ne sont que de quelques microns et ne provoquent que des pertes limitŽes, mais la perte causŽe par lÕinadŽquation sera directionnelle, ce qui provoque des pertes plus importantes lors de la transmission de fibres dÕun cÏur plus grand ˆ un plus petit.

Avec deux fibres multimodes dÕusage courant aujourdÕhui (50/125 et 62,5/125) et deux autres qui ont ŽtŽ utilisŽes occasionnellement dans le passŽ (100/140 et 85/125) et plusieurs types de fibre monomode en usage, il peut arriver parfois quÕon doive connecter des fibres dissemblables ou utiliser des systmes conus pour une taille de fibre sur une autre. Si vous connectez une fibre plus petite ˆ une plus grande, les pertes de couplage seront minimes, mais la connexion de fibres plus grandes ˆ de plus petites provoque des pertes importantes au niveau du joint.

La perte typique dÕun connecteur est gŽnŽralement infŽrieure ˆ 0,3 dB pour le monomode poli dÕusine ou des connecteurs multimodes utilisant des techniques adhŽsif/polissage. Peu dÕinstallateurs sÕattaquent ˆ la terminaison du monomode sur le terrain, gŽnŽralement il sÕagit dՎpissure par fusion de fibres amorces fabriquŽes en usine sur les fibres, car le polissage monomode nÕest pas si facile sur le terrain, notamment en termes de rŽflectance. Les terminaisons sur le terrain de multimode sont communes, car les installateurs expŽrimentŽs peuvent obtenir des rŽsultats comparables aux terminaisons dÕusine avec des techniques dÕadhŽsif/polissage. Les terminaisons sur le terrain de connecteurs prŽpoli/ŽpissurŽs par lÕutilisation dÕun couperet de prŽcision (ceux qui sont faits pour lՎpissurage par fusion) peut produire des rŽsultats rŽgulirement autour de 0,5 dB, tandis quÕun couperet simple produit des pertes plus souvent de lÕordre de 0,75 dB. Peu de normes de lÕindustrie mettent des limites aux pertes de connexion, mais TIA 568 demande des pertes de connexion de moins de 0,75 dB et des pertes dՎpissure de moins de 0,3 dB ; des pertes ŽlevŽes, mais ces limites permettront lÕutilisation de connecteurs prŽpoli/ŽpissurŽs et la plupart des Žpissures mŽcaniques.

 

RŽflectance

La rŽflectance ou Ç perte de retour optique È (qui est Žgalement appelŽe Ç rŽtro-rŽflexion È) du connecteur est la quantitŽ de lumire qui est rŽflŽchie en retour dans la fibre vers la source par rŽflexions de la lumire sur lÕinterface entre la surface de lÕextrŽmitŽ polie du connecteur et lÕair. CÕest ce quÕon appelle la rŽflexion de Fresnel qui est provoquŽe par le passage de la lumire ˆ travers le changement dÕindice de rŽfraction ˆ lÕinterface entre la fibre (n = 1,5) et lÕair (n = 1). La rŽflectance est dÕabord un problme de connexion, mais elle peut Žgalement affecter les Žpissures mŽcaniques qui contiennent un gel dÕadaptation dÕindice pour Žviter la rŽflectance.

La rŽflectance est une composante de la perte du connecteur, qui reprŽsente environ 0,3 dB de perte pour un connecteur sans contact ou prŽsentant une lacune dÕair o les deux fibres ne sont pas en contact. Minimiser la rŽflexion est nŽcessaire pour obtenir une performance maximale sur les systmes monomode ˆ haut dŽbit binaire basŽs sur le laser et surtout dans le cas des signaux AM modulŽs de TVCA. Dans les systmes multimodes, la rŽflexion est moins problŽmatique, mais elle peut ajouter du bruit de fond dans la fibre.

Comme il sÕagit plus dÕun problme avec les systmes monomodes, les fabricants se sont concentrŽs sur la rŽsolution du problme de leurs composants monomodes mais les connecteurs multimodes en bŽnŽficient aussi, vu que toute rŽduction de la rŽflectance rŽduit Žgalement la perte. Plusieurs systmes ont ŽtŽ utilisŽs pour rŽduire la rŽflectance, essentiellement en utilisant un polissage de contact physique (CP, ou PC en anglais) convexe sur lÕextrŽmitŽ de la fŽrule du connecteur, ce qui rŽduit la rŽflexion de Fresnel. La technique implique le polissage de la surface de lÕextrŽmitŽ de la fibre pour obtenir une surface convexe ou, mieux encore, ˆ un lŽger angle (contact physique anglŽ, ou APC en anglais) pour empcher la rŽflexion.

 

Connecteurs

 

Styles de connecteurs de fibre optique

Depuis que la technologie de la fibre optique a ŽtŽ introduite ˆ la fin des annŽes 70, de nombreux types de connecteurs ont ŽtŽ dŽveloppŽs Ð sans doute plus de 100 conceptions diffŽrentes. Chaque nouveau type est conu pour offrir de meilleures performances (moins de perte de lumire et de rŽflectance) et une terminaison plus facile, plus rapide et/ou moins cožteuse.

Bien sžr, cÕest le marchŽ qui dŽtermine finalement quels sont les connecteurs qui sont un succs. Toutefois, plusieurs tentatives de standardisation des connecteurs ont ŽtŽ faites. Certains Žtaient uniques ˆ des rŽseaux ou systmes. FDDI, la premire fibre LAN, et ESCON, le rŽseau pŽriphŽrique dÕunitŽ centrale dÕIBM, requŽraient des connecteurs uniques. TIA 568 exigeait initialement que les connecteurs SC soient standards, mais vu que les utilisateurs ont continuŽ ˆ utiliser plus de ST que de SC et que toute une nouvelle gŽnŽration de connecteurs plus petits a ŽtŽ introduite, TIA-568B a ŽtŽ changŽe pour prŽciser que nÕimporte quel connecteur standardisŽ par un document standard FOCIS Žtait acceptable.

 

 

 

Les quatre connecteurs ci-dessus montrent comment les connecteurs de fibres optiques ont ŽvoluŽ. Le connecteur infŽrieur est un Deutsch 1000, le premier connecteur de fibre optique disponible sur le marchŽ. CՎtait vraiment une Žpissure mŽcanique, o les fibres Žtaient maintenues ˆ lÕintŽrieur du connecteur avec un tout petit mandrin serrŽ par une vis. Le nez contenait un ressort, permettant lÕexposition de la fibre pour la couper et lÕaccoupler avec une petite lentille en plastique dans un adaptateur dÕaccouplement. LÕadaptateur dÕaccouplement comprenait aussi un fluide dÕadaptation dÕindice pour rŽduire les pertes, mais il provoquait un problme de poussire.

Le Biconic dÕAT&T a ŽtŽ dŽveloppŽ par Bell Labs dans la fin des annŽes 1970. La fŽrule conique Žtait moulŽe ˆ partir de plastique rempli de verre. Les premiers Biconics avaient des fŽrules moulŽes autour de la fibre, jusquՈ ce quÕune filire avec une petite tige de 125 microns (0,005 pouce) exactement dans le centre soit dŽveloppŽe. Lorsque les Biconics ont ŽtŽ adaptŽs ˆ la fibre monomode, les fŽrules Žtaient meulŽes dans une machine de meulage spŽciale pour centrer la fibre.

Le SC, qui a ŽtŽ introduit dans le milieu des annŽes 1980, utilisait une nouvelle invention, la fŽrule moulŽe en cŽramique, qui a rŽvolutionnŽ la terminaison de la fibre optique. La cŽramique Žtait un matŽriau idŽal pour la fŽrule. Il pouvait tre fabriquŽ ˆ bon marchŽ par moulage, beaucoup moins cher que lÕusinage du mŽtal, par exemple. Il est extrmement stable ˆ la tempŽrature, prŽsentant des caractŽristiques de dilatation similaires au verre, ce qui empchait le Ç pistonnage È lorsque la fŽrule se dŽcollait, un problme avec les fŽrules mŽtalliques ou plastiques. Sa duretŽ est semblable au verre, ce qui rend le polissage beaucoup plus facile. Et il adhre facilement aux fibres en utilisant des rŽsines Žpoxy ou des adhŽsifs anaŽrobies. AujourdÕhui, pratiquement tous les connecteurs utilisent des fŽrules en cŽramique, habituellement de 2,5 mm de diamtre (SC, ST, FC) ou 1,25 mm de diamtre (LC, MU).

Le connecteur LC, tout en haut, ŽtŽ introduit ˆ la fin des annŽes 1990 pour miniaturiser les connecteurs afin de permettre une densitŽ supŽrieure dans les cabinets de raccordements ou Žquipements. Il utilise une petite fŽrule en cŽramique, de 1,25 mm de diamtre. Le LC est le connecteur de choix pour les rŽseaux de tŽlŽcommunications et de donnŽes ˆ haute vitesse (>1Gb/s).

 

 

 

Alors que plus dÕune centaine de types de connecteurs ont ŽtŽ dŽveloppŽs dans lÕhistoire de la fibre optique, les trois connecteurs indiquŽs ci-dessus, le SC, le LC et le ST sont les connecteurs de fibres optiques les plus utilisŽs aujourdÕhui.

Le ST (une marque dÕAT&T) a ŽtŽ lÕun des premiers connecteurs ˆ utiliser des fŽrules en cŽramique et est encore lÕun des connecteurs les plus populaires pour les rŽseaux multimodes, comme la plupart des b‰timents et campus. Il dispose dÕune monture ˆ ba•onnette et dÕune longue fŽrule cylindrique pour maintenir la fibre. La plupart des fŽrules sont en cŽramique, mais certaines sont en mŽtal ou en plastique. Et parce quÕils sont ˆ ressort, vous devez vous assurer quÕils sont bien en place. Si vous avez une perte importante, reconnectez-les pour voir si cela fait une diffŽrence.

Le SC est un connecteur enfichable qui est largement utilisŽ dans les systmes monomodes pour ses excellentes performances et dans les systmes multimodes car ce fut le premier connecteur choisi comme connecteur standard par la norme TIA-568 (maintenant tout connecteur avec un standard FOCIS est acceptable.) CÕest un connecteur enfichable qui se branche avec un simple mouvement de va-et-vient. Il est Žgalement disponible dans une configuration de duplex.

Le LC est un connecteur relativement nouveau qui utilise une fŽrule de 1,25 mm, la moitiŽ de la taille du ST. Il est souvent utilisŽ en duplex. Il sÕagit dÕun connecteur ˆ fŽrule de cŽramique standard, facilement terminable avec de lÕadhŽsif. CÕest un connecteur de bonne performance, trs prisŽ pour le monomode et le choix prŽfŽrentiel pour les Žmetteurs-rŽcepteurs multimodes pour des vitesses dÕ1 gigabit et au-dessus, y compris lÕEthernet multimode et canal ˆ fibre.

Pour voir dÕautres types de connecteurs de fibres optiques, allez sur la page Ç Tech Topics È du site de la FOA.

 

PopularitŽ des connecteurs

La ST est encore lÕun des connecteurs multimodes les plus populaires, car il est peu cožteux et facile ˆ installer. Le connecteur SC avait ŽtŽ ŽrigŽ en norme par lÕancienne spŽcification EIA/TIA 568A, mais son cožt ŽlevŽ et sa difficultŽ dÕinstallation (jusquՈ rŽcemment) ont dans un premier temps limitŽ sa popularitŽ dans les applications de rŽseaux locaux. Cependant, les SC plus rŽcents Žtant bien meilleurs, ˆ la fois en cožt et en facilitŽ dÕinstallation, ce connecteur a ŽtŽ de plus en plus utilisŽ ; nŽanmoins il est concurrencŽ ˆ prŽsent par le LC, qui est le connecteur de choix pour les Žmetteurs-rŽcepteurs pour les systmes fonctionnant ˆ des vitesses en gigabit en raison de sa petite taille et de sa haute performance.

Les rŽseaux monomodes ont utilisŽ le connecteurs FC ou SC dans environ la mme proportion que celle des ST et SC pour les installations multimodales. Quelques D4S ont ŽtŽ installŽs aussi. Mais les LC sont devenus les plus populaires, ˆ nouveau pour leur performance et leur petite taille.

La EIA/TIA 568 autorise dŽsormais un connecteur de fibre optique tant quÕil est validŽ par une documentation FOCIS (standard dÕinterconnectibilitŽ des connecteurs ˆ fibre optique). Cela a ouvert la voie au dŽveloppement de plusieurs nouveaux connecteurs, que nous appelons les connecteurs de Ç de taille compacte È (SFF), ˆ savoir le LC dÕAT&T, le MT-RJ, le Panduit Ç Opti-Jack È, le Volition de 3M, le E2000/LX-5 et le MU. Le LC a eu beaucoup de succs aux ƒtats-Unis.

 

 

Connecteurs de fibre optique spŽcialisŽs

 

 

 

Il y a un certain nombre de connecteur de fibre optique spŽciaux disponibles, comme ce connecteur MTP multifibres utilisŽ dans les systmes de c‰blage prŽfabriquŽs, les connecteurs militaires, les connecteurs sous-marins ou dÕavions, les connecteurs pour fibres optiques en plastique (FOP), etc. La plupart ont ŽtŽ conus pour des applications trs spŽcifiques et nŽcessitent des tests de qualification extrmement rigoureux. Certains, comme le MIL-C-38999, sont des connecteurs de c‰bles de cuivre adaptŽs pour porter des fŽrules de fibre optique. Beaucoup de ces connecteurs nŽcessitent des types de c‰bles ainsi que des procŽdures de terminaison, de nettoyage, de manutention et de test spŽciaux. Reportez-vous aux instructions du fabricant lorsque vous avez affaire ˆ de ces types de connecteurs.

 

Construction de connecteur

La plupart des connecteurs disponibles aujourdÕhui utilisent des fŽrules en cŽramique pour maintenir et aligner les fibres. La cŽramique est utilisŽe parce quÕelle adhre bien au verre, est facile ˆ polir et a une trs faible dilatation thermique, ˆ lÕimage de la fibre de verre. LÕextrŽmitŽ arrire de la fŽrule en cŽramique est collŽe ou sertie sur le corps du connecteur. LÕarrire du connecteur est configurŽ pour accepter un manchon sertisseur qui est utilisŽ avec des c‰bles simplex ˆ enveloppe pour sertir les ŽlŽments de renfort en fibres dÕaramide au corps de connecteur, offrant de cette manire une rŽsistance mŽcanique ˆ la terminaison du c‰ble.

 

 

 

Formes et polissages des fŽrules de connecteurs

Les connecteurs de fibres optiques peuvent avoir plusieurs formes ou finitions de fŽrules diffŽrentes, habituellement dŽnommŽes comme finition dÕextrŽmitŽ ou type de polissage. Les premiers connecteurs, qui nÕavaient pas de fŽrules ˆ clŽ et pouvaient tourner dans les adaptateurs dÕaccouplement, avaient toujours un espace dÕair entre les connecteurs pour Žviter quÕils tournent et que des rayures se marquent sur les extrŽmitŽs des fibres. Les extrŽmitŽs des fŽrules Žtaient polies sur des surfaces planes et dures.

 

 

 

En commenant par le ST et le FC, qui avaient des fŽrules ˆ clŽ, les connecteurs Žtaient conus pour avoir un contact Žtroit, ce que nous appelons maintenant les connecteurs ˆ contact physique (PC, en anglais). Ces premiers connecteurs Žtaient encore polis ˆ plat en leur extrŽmitŽ. La rŽduction de la lacune dÕair a rŽduit la perte et la rŽflectance (trs important pour les systmes monomodes basŽs sur le laser), car la lumire a une perte dÕenviron 5% (~ 0,25dB) ˆ chaque intervalle dÕair et elle est rŽflŽchie en arrire dans la fibre. Bien que les connecteurs ˆ lacune dÕair avaient gŽnŽralement des pertes de 0,5 dB ou plus et une rŽflectance de -20 dB, les connecteurs PC avaient des pertes normales infŽrieures, de 0,3 dB, et une rŽflectance infŽrieure, de -30 et -40 dB. Les connecteurs PC requŽraient un polissage sur une surface plane avec un tapis en caoutchouc souple pour permettre un polissage convexe de lÕextrŽmitŽ.

Peu de temps aprs, il a ŽtŽ dŽterminŽ que le polissage des fŽrules de raccordement ˆ une face dÕextrŽmitŽ convexe produirait une connexion encore meilleure. La fŽrule convexe garantissait que les cÏurs de fibres Žtaient en contact. Les pertes Žtaient infŽrieures ˆ 0,3 dB et la rŽflectance ˆ -40dB ou mieux.

La solution ultime pour les systmes monomodes, extrmement sensibles aux rŽflexions, comme la TVCA et les connexions de tŽlŽcoms ˆ haut dŽbit, Žtait dÕangler lÕextrŽmitŽ de la fŽrule de 8 degrŽs pour crŽer ce que nous appelons un APC ou connecteur PC anglŽ. De cette manire, toute la lumire rŽflŽchie lÕest ˆ un angle qui lui permet dՐtre absorbŽe dans la gaine de la fibre, rŽsultant une rŽflectance de >-60dB.

 

Code de couleur des connecteurs :

Depuis les premiers jours de la fibre optique, orange, noir ou gris renvoient au multimode et jaune au monomode. Cependant, lÕavnement de connecteurs mŽtalliques comme le FC et ST ont rendu le codage par couleur difficile, de sorte que les ŽlŽments de rŽduction des tractions de couleur sur la fibre ou le c‰ble Žtaient le plus souvent utilisŽs pour identifier les connecteurs. Parfois, la couleur du connecteur est ignorŽe, ce qui oblige lÕutilisateur ˆ identifier le type de fibre ˆ partir du c‰ble.

Le code de couleur TIA 568 pour le corps des connecteurs et/ou les ŽlŽments de rŽduction des traction est : beige pour la fibre multimode, sauf pour la fibre optimisŽe par laser (turquoise), bleu pour la fibre monomode et vert pour les connecteurs APC (anglŽs).

 

 

ProcŽdures de terminaison

 

Les connecteurs multimodes sont gŽnŽralement installŽs sur le terrain sur les c‰bles aprs le tirage, alors que les connecteurs monomodes sont gŽnŽralement installŽs par Žpissure sur une fibre amorce fabriquŽe en usine sur la fibre. Les tolŽrances sur les terminaisons monomodes sont beaucoup plus serrŽes que pour le multimode et les procŽdŽs de polissage sont plus critiques, de sorte que mieux vaut effectuer une terminaison monomode dans un environnement dÕusine en utilisant des machines ˆ polir (ˆ droite). Vous pouvez installer des connecteurs monomodes sur le terrain pour des rŽseaux de donnŽes ˆ basse vitesse, mais vous pourriez ne pas tre en mesure dÕobtenir des pertes infŽrieures ˆ 1 dB et la rŽflectance pourrait tre un problme !

Les connecteurs peuvent tre montŽs directement sur ​​la plupart des types de c‰ble, y compris les types ˆ enveloppe ˆ gainage serrŽs comme les c‰bles simplex, zipcord et dՎpanouissement, o le o les porteur(s) central/aux en fibres dÕaramide dans le c‰ble sont sertis ou collŽs sur le corps du connecteur pour crŽer un connecteur solide. Les connecteurs peuvent tre fixŽs ˆ des fibres protŽgŽes par un revtement (Ç buffered fibers È) de 900 microns dans les c‰bles de distribution, mais la terminaison nÕest pas aussi robuste que celles qui sont faites aux c‰bles ˆ enveloppe, de sorte quÕils doivent tre placŽs dans des cabinets de raccordements ou bo”tes de connexion pour leur protection. Les fibres ˆ revtement de protection de 250 microns dans des c‰bles ˆ gaine intermŽdiaire flottante ne peuvent pas tre facilement terminŽes, sauf si elles ont un renforcement appelŽ kit de dŽrivation ou kit de bifurcation installŽ, dans lequel chaque fibre est couverte par un tube en plastique plus grand. GŽnŽralement les c‰bles ˆ gaine intermŽdiaire flottante et les c‰bles-ruban sont terminŽs par Žpissure sur une fibre amorce terminŽe.

Les c‰bles peuvent tre tirŽs avec des connecteurs dŽjˆ montŽs si Ð et cÕest un grand Ç si È Ð vous pouvez faire face ˆ deux problmes : dÕabord, la longueur doit tre prŽcise. Trop court et vous devez tirer une autre fibre plus longue (ce nÕest pas rentable dՎpissurer), trop long et vous perdez de lÕargent et devrez stocker la longueur de c‰ble supplŽmentaire. DÕautre part, les connecteurs doivent tre protŽgŽs. Certains fabricants de c‰bles et de connecteurs offrent des manchons de protection pour couvrir les connecteurs, mais vous devez toujours tre beaucoup plus prudent en tirant des c‰bles. Vous pourriez envisager de terminer une extrŽmitŽ et de tirer la fin sans terminaison afin de ne pas risquer les connecteurs. Il y a une tendance de plus en plus grande ˆ installer des systmes prŽterminŽs avec le connecteur multifibre MTP 12. CÕest un trs petit connecteur, pas beaucoup plus gros quÕun ST ou SC, mais il termine jusquՈ 12 fibres. Les fabricants vendent des c‰bles multifibres avec le MTP dŽjˆ montŽ qui se connecte ˆ des cabinets de raccordements prŽterminŽs avec des ST ou SC.

 

Terminaisons multimodes

Plusieurs types de terminaisons diffŽrentes sont disponibles pour les fibres multimodes. Chaque version a ses avantages et inconvŽnients, aussi en apprendre plus sur le fonctionnement de chacune aide ˆ dŽcider laquelle utiliser.

 

Terminaisons monomodes

La fibre monomode requiert des connecteurs diffŽrents et des techniques de polissage qui sont mieux mises en Ïuvre dans un environnement industriel. Par consŽquent, la plupart des fibres monomode est gŽnŽralement terminŽe sur le terrain par Žpissure sur une fibre amorce terminŽe en usine. La terminaison monomode requiert des connecteurs spŽciaux avec des tolŽrances plus strictes sur la fŽrule, en particulier le trou pour la fibre. Le polissage requiert une feuille de polissage de diamant spŽciale sur un tapis de caoutchouc souple et une barbotine de polissage pour obtenir une faible rŽflectance. Mais vous pouvez mettre des connecteurs monomode sur le terrain si vous savez ce que vous faites. Attendez-vous ˆ une perte plus ŽlevŽe et ˆ une haute rŽflectance.

 

Terminaisons adhŽsives

La plupart des connecteurs utilisent des rŽsines Žpoxydes ou dÕautres adhŽsifs pour maintenir la fibre dans la fŽrule du connecteur et polir lÕextrŽmitŽ de la fibre pour une finition lisse. Suivez les procŽdures de terminaison attentivement, car elles ont ŽtŽ dŽveloppŽes pour produire les pertes les plus fiables et les terminaisons les plus fiables. Utilisez uniquement des adhŽsifs spŽcifiques, vu que le lien entre la fibre et la fŽrule est essentiel pour une perte faible et la fiabilitŽ ˆ long terme ! Nous avons vu des gens utiliser des rŽsines Žpoxy de quincaillerie, des colles de contact, tout et nÕimporte quoi. Ils ont ensuite regrettŽ de lÕavoir fait. Seuls les adhŽsifs approuvŽs par les fabricants ou dÕautres distributeurs de connecteurs doivent tre utilisŽs. Si lÕadhŽsif ne fonctionne pas, ce qui nՎtait pas inhabituel quand les fŽrules de connexion Žtaient faites de mŽtal, la fibre va Ç pistonner È Ð saillir de la fŽrule ou y tre enfoncŽe, ce qui entra”nera une forte perte et potentiellement des dommages au connecteur accouplŽ.

Le processus de polissage comprend trois Žtapes mais ne prend quÕune minute : le Ç polissage aŽrien È pour limer la fibre qui dŽpasse, le polissage sur un support souple avec la fibre maintenue perpendiculairement ˆ la surface de polissage avec une rondelle de polissage et un dernier polissage fin, rapidement.

 

 

Epoxy/polissage

La plupart des connecteurs, y compris pratiquement toutes les terminaisons faites en usine, sont de type simple Ç Žpoxy/polissage È o la fibre est collŽe dans le connecteur avec de lՎpoxy et son extrŽmitŽ polie avec une feuille de polissage spŽciale. Ceux-ci fournissent la connexion la plus fiable, les pertes les plus faibles (moins de 0,5 dB) et les cožts les plus bas, surtout si vous faites beaucoup de connecteurs. La petite couche de rŽsine Žpoxy durcie qui entoure la fibre sur lÕextrŽmitŽ de la fŽrule rend mme les procŽdŽs de clivage et de polissage beaucoup plus faciles Ð pratiquement inratable. On peut laisser reposer lՎpoxy une nuit ou le durcir dans un four peu cožteux. Un Ç pistolet ˆ air chaud È ne doit jamais tre utilisŽ pour tenter de durcir lՎpoxy rapidement, Žtant donnŽ que la chaleur inŽgale pourrait ne pas durcir tout lՎpoxy ou surchauffer certaines parties, ce qui lÕempchera de durcir. Ne pas non plus utiliser les fours de fusion ˆ chaud (Ç Hot Melt È) car ils utilisent une tempŽrature beaucoup plus ŽlevŽe et vont ruiner lՎpoxy.

 

Les polissages/adhŽsifs Ç Hot Melt È

Il sÕagit dÕune dŽnomination commerciale de 3M pour un connecteur dans lequel la rŽsine Žpoxy (en fait une colle ˆ chaud) est dŽjˆ appliquŽe. Vous insŽrez le connecteur dans un four spŽcial. En quelques minutes, la colle est fondue, de sorte que vous retirez le connecteur, insŽrez la fibre dŽnudŽe, laissez refroidir et elle est prte ˆ tre polie. Rapide et facile, de faible perte, mais un peu plus cher que le type Žpoxy, il est devenu le favori de beaucoup dÕentrepreneurs qui installent des quantitŽs relativement faibles de connecteurs. NÕoubliez pas que vous avez besoin dÕun four spŽcial de fusion ˆ chaud, car il faut une tempŽrature beaucoup plus ŽlevŽe que celle utilisŽe pour le durcissement de lՎpoxy.

 

AdhŽsif/polissage anaŽrobie

Ces connecteurs utilisent une colle ˆ prise rapide Ç anaŽrobie È qui prend plus vite que les autres types dÕadhŽsifs. DiffŽrentes techniques dÕapplication dÕadhŽsif sont utilisŽes, y compris celle consistant ˆ lÕinjecter dans le connecteur avant dÕinsŽrer la fibre ou simplement dÕapplique lÕadhŽsif sur la fibre avant de lÕinsŽrer dans le connecteur. Ces adhŽsifs schent seuls en 5 minutes ou en 30 secondes quand ils sont utilisŽs avec un accŽlŽrateur chimique.

Les connecteurs anaŽrobies fonctionnent bien si votre technique est bonne, mais certains nÕont pas une plage de tempŽrature aussi large que les rŽsines Žpoxy. Un grand nombre dÕinstallateurs utilisent Loctite 648, avec ou sans la solution dÕaccŽlŽrateur, qui est facile ˆ utiliser et permet un rŽsultat propre.

 

Le processus de terminaison

 

 

 

Pour tous les types de connecteurs ˆ adhŽsif/polissage, le processus de terminaison est similaire. Vous commencez par la prŽparation du c‰ble, en retirant lÕenveloppe extŽrieure et en coupant les ŽlŽments de renfort. Ensuite, vous dŽpouillez la fibre avec un outil spŽcial qui Žlimine la couche de revtement en plastique sans endommager la fibre. La fibre est ensuite nettoyŽe et mise de c™tŽ. Un adhŽsif est appliquŽ sur le connecteur ou sur la fibre et la fibre est insŽrŽe et sertie dans le corps du connecteur.

 

Aprs que lÕadhŽsif a pris, la fibre est coupŽe prs de lÕextrŽmitŽ de la fŽrule. Le polissage se fait en trois Žtapes. Premirement, on effectue un Ç polissage aŽrien È pour limer la fibre coupŽe et rapprocher la surface de lÕextrŽmitŽ de la fŽrule. Puis vient le polissage sur deux qualitŽs diffŽrentes de feuilles abrasives placŽes sur un support de caoutchouc ˆ lÕaide dÕune rondelle de polissage pour maintenir la fibre perpendiculaire ˆ la surface.

 

Inspectez lÕextrŽmitŽ polie de la fŽrule du connecteur avec un microscope dÕinspection ˆ fibre optique. Voir le chapitre Ç Test È pour plus dÕinformations sur lÕinspection du connecteur.

 

Un installateur expŽrimentŽ peut raccorder des c‰bles multifibres en une minute environ par fibre, en profitant du temps nŽcessaire pour que lÕadhŽsif prenne pour prŽparer dÕautres connecteurs et rŽduire ainsi le temps par connecteur.

 

Il est important de suivre attentivement les procŽdures de terminaison, car elles ont ŽtŽ dŽveloppŽes pour produire les pertes les plus faibles et les terminaisons les plus fiables. Utilisez uniquement les adhŽsifs spŽcifiques, Žtant donnŽ que le lien entre la fibre et la fŽrule est essentiel pour une faible perte et la fiabilitŽ ˆ long terme. Et, comme pour tout le reste, la pratique rend parfait !

 

Sertissage/polissage

Plut™t que de coller la fibre dans le connecteur, ces connecteurs utilisent un sertissage sur la fibre pour la retenir ˆ lÕintŽrieur. La plupart de ces types de connecteurs disponibles dans le passŽ souffraient de pertes de performances marginales et ne sont donc plus disponibles. Attendez-vous ˆ avoir, en contrepartie dÕune terminaison plus rapide, des pertes plus ŽlevŽes. Un bon choix si vous installez seulement de petites quantitŽs et si votre client les accepte.

 

PrŽpoli/Žpissure (aussi appelŽs Ç couper et sertir È)

Certains fabricants proposent des connecteurs qui ont un court bout de fibre dŽjˆ fixŽe avec de lՎpoxy dans la fŽrule et polie, ainsi quÕune Žpissure mŽcanique ˆ lÕarrire du connecteur, de sorte quÕil vous suffit de couper une fibre et de lÕinsŽrer comme une Žpissure, un processus qui peut tre fait trs rapidement. Plusieurs connecteurs utilisent une Žpissure par fusion au lieu dÕune Žpissure mŽcanique pour fixer le connecteur.

 

 

 

Cette mŽthode a des c™tŽs positifs et nŽgatifs. Le processus de fabrication est complexe, de telle manire que ces connecteurs sont cožteux, jusquՈ dix fois plus quÕun connecteur de type adhŽsif/polissage, car ils nŽcessitent une fabrication minutieuse. Certains de ces frais supplŽmentaires peuvent tre compensŽs par la rŽduction des cožts de main-dÕÏuvre pour lÕinstallation. Vous devez avoir un bon clivage sur la fibre que vous terminez pour que les pertes soient faibles, Žtant donnŽ que le clivage de la fibre est un facteur majeur dans les pertes dÕune Žpissure mŽcanique. LÕutilisation dÕun couperet de haute qualitŽ comme ceux utilisŽs pour lՎpissurage par fusion, disponible chez certains fabricants dans leurs trousses de terminaison, est recommandŽe. Mme si vous faites tout bien, la perte sera nŽanmoins un peu plus ŽlevŽe, parce que vous avez une perte de connexion, plus une perte dՎpissure dans chaque connecteur. La meilleure faon de terminer ces connecteurs  est de vŽrifier la perte de lՎpissure avec un localisateur visuel de dŽfauts et de les Ç fignoler È comme on le fait avec les Žpissures mŽcaniques.

 

Conseils pour les terminaisons sur le terrain

Voici quelques points ˆ retenir lorsque vous terminez des connecteurs sur le terrain. Suivre ces directives vous fera Žconomiser du temps, de lÕargent et des frustrations.

 

Quoi que vous fassiez, suivez toujours de prs les instructions de terminaison du fabricant.

 

Choisissez soigneusement le connecteur et mettez le client au courant sÕil sÕagit dÕun connecteur autre quÕun type Žpoxy/polissage. Certains clients ont des opinions bien arrtŽes sur les types ou marques de connecteurs utilisŽs dans leur travail.

 

Ne prenez JAMAIS un nouveau type de connecteur sur le terrain avant dÕen avoir installŽ assez en bureau ou en laboratoire, de sorte que vous sachiez que vous pouvez les installer avec succs. Le terrain nÕest pas un endroit pour expŽrimenter ou apprendre ! Un des plus grands facteurs dans le cožt de montage des connecteurs est le rendement Ð combien passent le test. Le plus grand facteur dans le rendement est lÕexpŽrience de lÕinstallateur.

 

Ayez les bons outils pour le travail. Assurez-vous que vous avez les outils adŽquats et quÕils sont en bon Žtat avant de partir pour le travail. Ceci inclut tous les outils de terminaison, des outils de c‰bles et les Žquipements de test. Savez-vous si vos c‰bles de test sont bons ? Sans cela, les tests que vous ferez sur de bonnes terminaisons seront ˆ chaque fois mauvais. De plus en plus, les installateurs sont propriŽtaires de leur propres outils, comme la mŽcanicien sur automobile, considŽrant que cÕest lˆ la seule faon de sÕassurer que les outils sont correctement pris en charge.

 

La poussire et la saletŽ sont vos ennemis. Il est trs difficile dÕeffectuer une terminaison ou une Žpissure dans un endroit poussiŽreux. Essayez de travailler dans un endroit le plus propre possible. Utiliser des lingettes dÕun matŽriau non-pelucheux (pas de coton ou de chiffons fabriquŽs ˆ partir de vieux t-shirts !) pour nettoyer chaque connecteur avant de le brancher ou de le tester. Ne pas travailler sous des bouches de chauffage, car elles soufflent de la poussire sur vous en permanence. Mettez les couvercles sur les connecteurs et cabinet de raccordements lorsquÕils ne sont pas utilisŽs. Gardez-les couverts pour les garder propres.

 

Ne sur-polissez pas. Contrairement ˆ ce que pourrait indiquer le sens commun, trop de polissage est tout aussi mauvais que trop peu. La fŽrule en cŽramique dans la plupart des connecteurs dÕaujourdÕhui est beaucoup plus dure que la fibre de verre. Si vous polissez trop, vous pouvez saper la fibre et crŽer une surface de fibre concave et non convexe comme elle devrait tre, augmentant par la mme les pertes. Quelques coups suffisent.

 

Changer de feuille de polissage rŽgulirement. Le polissage fait sÕaccumuler des rŽsidus et de la poussire sur le film qui peuvent causer des problmes aprs trop de connecteurs et provoquer une mauvaise finition des extrŽmitŽs. VŽrifiez les spŽcifications du fabricant.

 

Inspecter et tester, puis documenter. Il est trs difficile de rŽsoudre des problmes de c‰bles quand vous ne savez pas quelle est leur longueur, o ils vont et quels ont ŽtŽ leurs rŽsultats aux tests dÕorigine ! Gardez donc de bonnes archives, les utilisateurs intelligents les exigent et sÕattendent ˆ payer un supplŽment pour de bonnes archives.

 

Devez-vous effectuer les terminaisons sur le terrain ?

De nombreux fabricants proposent des systmes de c‰blage de fibre optique prŽfabriquŽs pour les systmes de rŽseaux locaux et extŽrieurs. En fait, lÕapplication la plus rŽpandue pour les systmes prŽfabriquŽs est la fibre jusquÕau domicile (FTTH) o ce systme permet de rŽaliser de trs importantes Žconomies en temps dÕinstallation et en cožt. LÕutilisation de systmes prŽfabriquŽs requiert une connaissance prŽcise dÕo les c‰bles seront placŽs de manire ˆ ce que les longueurs de c‰ble puissent tre spŽcifiŽes. En utilisant des systmes de CAO et de dessins de conception, un systme complet de c‰blage en fibre optique est conu selon les spŽcifications du client et construit dans une usine utilisant des composants standard. Les premiers systmes prŽfabriquŽs (certains sont encore disponibles) terminaient simplement les c‰bles avec des connecteurs standard de type ST ou SC et les protŽgeaient dans un manchon de traction plastique muni dÕune boucle de traction attachŽe aux ŽlŽments de renfort de la fibre. Le c‰ble se plaait avec le manchon puis celui-ci Žtait retirŽ pour procŽder au raccordement dans les cabinets de raccordement.

AujourdÕhui, il est plus courant dÕutiliser des c‰bles de rŽseau fŽdŽrateur terminŽs en de petits connecteurs MTP multifibres qui sont tirŽs de pice en pice et connectŽs ˆ des modules montŽs en baie qui possdent des connecteurs MTP au dos et des connecteurs de fibres simples sur lÕavant. Comme pour tout le reste, il faut trouver le juste Žquilibre. Les connecteurs assemblŽs en usine ont gŽnŽralement une perte infŽrieure aux terminaisons sur le terrain, mais les connecteurs MTP, mme assemblŽs en usine, ne sont pas ˆ faible perte, de sorte que la perte totale peut tre plus ŽlevŽes que celle des systmes terminŽs sur le terrain. Les cožts impliquent Žgalement de trouver un compromis favorable : les systmes dÕusine sont plus chers pour les composants, mais le temps dÕinstallation est bien moindre. Dans les nouvelles installations, tenir compte des systmes prŽfabriquŽs est toujours une bonne idŽe, mais tous les facteurs doivent tre considŽrŽs avant de prendre une dŽcision.

 

Gestion et protection des terminaisons

Bien que les connecteurs soient conus pour tre suffisamment robustes pour tre manipulŽs Ð et ceux qui terminent les c‰bles ˆ enveloppe sont assez robustes Ð, les connecteurs ont quand mme besoin dՐtre protŽgŽs contre les dommages. Etant donnŽ que les c‰bles multifibres ont de nombreuses terminaisons o les fibres peuvent tre accessibles pour des tests ou des modifications de configurations, les points dÕinterconnexion requirent la gestion des terminaisons, ce qui comprend lÕidentification de chaque extrŽmitŽ de connecteur/fibre.

Les connexions peuvent tre faites ˆ de nombreux types dՎquipements, y compris des baies de cabinets de raccordement ou des bo”tes murales. Les bons types dՎquipements doivent tre choisis en fonction de lÕinstallation ; ce sujet sera traitŽ plus en dŽtail dans le chapitre dÕinstallation.

 

Epissures

 

Les Žpissures crŽent un joint permanent entre deux fibres, de sorte que son utilisation est limitŽe ˆ des endroits o les c‰bles ne sont pas censŽs tre disponibles pour la maintenance ˆ lÕavenir. LÕapplication la plus courante pour lՎpissage est la concatŽnation (jointure) des c‰bles dans de longues installations en rŽseau extŽrieur o la longueur du parcours requiert plus dÕun c‰ble. LՎpissure peut tre utilisŽe pour mŽlanger un certain nombre de diffŽrents types de c‰bles, comme par exemple la connexion dÕun c‰ble de 48 fibres ˆ six c‰bles de 8 fibres allant ˆ divers endroits. LՎpissure est gŽnŽralement utilisŽe pour terminer des fibres monomodes par Žpissure dÕune fibre amorce prŽconfectionnŽe sur chaque fibre. Et bien sžr, lՎpissure est utilisŽe pour la restauration en rŽseau extŽrieur.

Il existe deux types dՎpissures, par fusion et mŽcanique. LՎpissure par fusion est la plus largement utilisŽe car elle fournit la perte et la rŽflectance les plus faibles, en plus de permettre fournir la jointure la plus forte et la plus fiable. Pratiquement toutes les Žpissures monomodes se font par fusion. LՎpissure mŽcanique est principalement utilisŽe pour la restauration temporaire et pour lՎpissure multimode. Dans la photo ci-dessous, lՎpissure par fusion se trouve sur ​​la gauche, tandis que les autres sont diffŽrents types dՎpissures mŽcaniques.

::Graphics:C7-9 Splices.jpg

 

Epissures par fusion

Les Žpissures de fusion sont rŽalisŽes par la Ç soudure È de deux fibres entre elles en gŽnŽral par un arc Žlectrique. Par mesure de sŽcuritŽ, lՎpissure par fusion ne doit pas tre effectuŽe dans un espace clos tel quÕune bouche dՎgout ou toute atmosphre potentiellement explosive. LՎquipement pour lՎpissure par fusion est gŽnŽralement trop volumineux pour la plupart des applications aŽriennes, aussi lՎpissure par fusion se fait-elle habituellement dans un camion ou une remorque spŽcialement ŽquipŽe ˆ cette fin.

Les appareils dՎpissure par fusions monomode sont fortement automatisŽs et il est difficile de faire une mauvaise Žpissure tant que vous nettoyez et coupez les fibres correctement, puis suivez les instructions pour utiliser correctement lÕappareil dՎpissure par fusion. Les Žpissures par fusion sont tellement performantes aujourdÕhui que les points de jonction peuvent ne pas tre dŽtectables dans les tracŽs OTDR. Certaines machines dՎpissure ne ​​font quÕune fibre ˆ la fois, mais les fusionneuses en masse peuvent faire les 12 fibres dÕun ruban ˆ la fois.

 

Le processus dՎpissure par fusion

 

::Graphics:C7-10 fusion process.jpg

 

PrŽparation des fibres

Le processus dՎpissure par fusion est essentiellement le mme pour toutes les machines automatiques dՎpissure. La premire Žtape consiste ˆ dŽnuder, nettoyer et couper les fibres ˆ Žpisser. DŽnudez le revtement secondaire afin dÕexposer la bonne longueur de fibre nue. Nettoyez la fibre avec des lingettes appropriŽes. Coupez la fibre en suivant les instructions appropriŽes pour le couperet utilisŽ. Placez chaque fibre dans les guides de la machine dՎpissure par fusion et fixez-la ˆ sa place.

 

ExŽcution du programme dՎpissure

Choisissez dÕabord le programme appropriŽ pour les types de fibres ˆ Žpisser. LÕappareil dՎpissure par fusion affichera les fibres ˆ Žpisser sur un Žcran. Les extrŽmitŽs des fibres seront inspectŽes pour vŽrifier que les coupures (clivages) sont bonnes et les mauvaises seront rejetŽes. Cette fibre doit tre coupŽe ˆ nouveau. Les fibres seront mises en position, prŽfusionnŽes pour enlever toute saletŽ sur les extrŽmitŽs et prŽchauffŽes pour lՎpissure. Les fibres sont alignŽes en utilisant la mŽthode dÕalignement de cÏur utilisŽe par cet appareil dՎpissure par fusion. Ensuite, les fibres sont fondues par un cycle dÕarc automatique qui les chauffe dans un arc Žlectrique et fusionne les fibres entre elles ˆ une vitesse contr™lŽe.

Lorsque la fusion est achevŽe, la machine dՎpissure inspecte lՎpissure et estime la perte optique de lՎpissure. Elle dira ˆ lÕopŽrateur si une Žpissure doit tre refaite. LÕopŽrateur retire les fibres des guides et fixe un protecteur dՎpissure permanent par thermo-rŽtraction ou monte des coquilles jointives protectrices.

 

Les Žpissures mŽcaniques

Les Žpissures mŽcaniques sont des dispositifs dÕalignement qui maintiennent les extrŽmitŽs des deux fibres ensemble avec un gel ou une colle dÕadaptation dÕindice entre elles. Il existe un certain nombre de types dՎpissures mŽcaniques, telles que les petits tubes de verre ou des pinces mŽtalliques en forme de V. Les outils pour faire des Žpissures mŽcaniques sont peu cožteux, mais les Žpissures elles-mmes peuvent tre plus chres. Beaucoup dՎpissures mŽcaniques sont utilisŽes pour la restauration, mais avec de la pratique, elles peuvent fonctionner aussi bien avec les fibres monomode quÕavec les multimode, ˆ lÕaide dÕun couperet de qualitŽ tel que ceux utilisŽs pour lՎpissure par fusion.

 

Processus dՎpissure mŽcanique

 

::Graphics:C7-11 mech_process.jpg

 

PrŽparation des fibres

Le processus dՎpissure est fondamentalement la mme pour tous les types dՎpissures mŽcaniques. La premire Žtape consiste ˆ dŽnuder, nettoyer et couper les fibres ˆ Žpisser. DŽnudez le revtement secondaire afin dÕexposer la bonne longueur de fibre nue. Nettoyez la fibre avec des lingettes appropriŽes. Coupez la fibre en suivant les instructions adŽquates en fonction du couperet utilisŽ. LÕutilisation dÕun couperet de haute qualitŽ tels que ceux fournis avec les appareils dՎpissure par fusion donnera des rŽsultats dՎpissures plus constants et moins de pertes.

 

Effectuer lՎpissure mŽcanique

InsŽrez la premire fibre dans lՎpissure mŽcanique. La plupart des Žpissures sont conues pour limiter la profondeur dÕinsertion de la fibre en fonction de la longueur du dŽnudage du revtement secondaire sur la fibre. Fixez la fibre en place si les fibres sont bloquŽes sŽparŽment. Certaines Žpissures fixent les deux fibres ˆ la fois. RŽpŽtez ces Žtapes pour la deuxime fibre.

Vous pouvez optimiser la perte dÕune Žpissure mŽcanique visuellement en utilisant un localisateur visuel de dŽfauts, une source de test laser visible si les extrŽmitŽs de la fibre ŽpissŽes sont visibles. Retirez doucement lÕune des fibres de quelques millimtres, faites-la tourner lŽgrement et rŽinsŽrez-la jusquՈ ce que la lumire visible soit rŽduite au minimum, indiquant une perte plus faible.

 

Faire de bonnes Žpissures

Faire rŽgulirement des Žpissures ˆ faible perte dŽpend de lÕutilisation des techniques adŽquates et du bon entretien du matŽriel. La propretŽ est un gros problme, bien sžr. Les dŽnudeurs de fibres doivent tre maintenus propres et en bon Žtat et remplacŽs lorsquÕils sont entaillŽs ou usŽs. Les couperets sont ce quÕil y a de plus importants, car le secret dÕune bonne Žpissure Ð que ce soit par fusion ou mŽcanique Ð est dÕavoir de bonnes coupures sur les des deux fibres. Maintenez vos couperets propres et les lames de rainurage alignŽes et remplacŽes rŽgulirement. Les appareils dՎpissure par fusions doivent tre bien entretenus et les paramtres de fusion rŽglŽs pour les fibres ˆ Žpisser. Pour les Žpissures mŽcaniques, une lŽgre pression sur la fibre pour maintenir les extrŽmitŽs ensemble durant le sertissage est importante. Utilisez un localisateur visuel de dŽfauts (VFL) pour optimiser lՎpissure avant le sertissage si possible.

 

ProtŽger les Žpissures

Pour la protection contre lÕenvironnement et les dommages, les Žpissures requirent leur placement dans un Žtui de protection. Elles sont gŽnŽralement placŽes dans un plateau dՎpissure qui est lui-mme fixŽ ˆ lÕintŽrieur dÕun bo”tier dՎpissure pour les installations en rŽseau extŽrieur ou une bo”te de cabinet de raccordement pour les applications de rŽseaux locaux. Aux bo”tiers dՎpissure et ˆ chaque extrŽmitŽ, les c‰bles possŽdant des blindages ou des ŽlŽments de renfort mŽtalliques doivent tre correctement mis ˆ la terre et ˆ la masse.

 

Choisir un type dՎpissure

Le choix entre lՎpissure par fusion et lՎpissure mŽcanique peut tre fait en fonction de plusieurs paramtres, parmi lesquels la performance, la fiabilitŽ et le cožt. En outre, les installateurs peuvent choisir le type avec lequel ils sont les plus familiers ou pour lequel ils ont dŽjˆ les Žquipements.

Du point de vue de la performance, les Žpissures par fusion donnent des pertes et rŽflectances trs faibles, aussi sont-elles prŽfŽrŽes pour les rŽseaux monomodes. Cependant, la fusion peut ne pas fonctionner correctement sur ​​certaines fibres multimodes, ainsi les Žpissures mŽcaniques peuvent-elles tre pratiques pour le multimode Ð sauf sÕil sÕagit dÕune application sous-marine ou aŽrienne, o la plus grande fiabilitŽ de lՎpissure par fusion est prŽfŽrable.

Du point de vue de la fiabilitŽ, lՎpissure par fusion est le meilleur choix. Bien faite et scellŽe dans un protecteur dՎpissure, lՎpissure devrait durer aussi longtemps que le c‰ble lui-mme. Des essais ont montrŽ que les Žpissures mŽcaniques sont Žgalement de longue durŽe, mais ne possdent pas la rŽsistance mŽcanique dÕune Žpissure par fusion.

Si le problme est le cožt, le choix dŽpend du nombre dՎpissures qui vont tre rŽalisŽes. Les Žpissures par fusion requirent un Žquipement cožteux mais celui-ci effectue des Žpissures peu cožteuses, alors que les Žpissures mŽcaniques nŽcessitent des Žquipements peu onŽreux mais du matŽriel dՎpissure plus cher. Si vous faites beaucoup dՎpissures (et il peut y en avoir des milliers dans un grand rŽseau de tŽlŽcommunications ou de TVCA), les Žpissures par fusion seront moins chres. Si vous avez juste besoin de quelques Žpissures ou si vous prŽparez une restauration et que vous nÕavez pas dÕappareil dՎpissure par fusion disponible, les Žpissures mŽcaniques peuvent tre un choix logique.

 

Questions de rŽvision

 

Vrai/Faux

Indiquez si lÕaffirmation est vraie ou fausse.

 

____            1. La plupart des terminaisons de fibre monomode sur le terrain sont faites par lՎpissure par fusion dÕune fibre amorce faite en usine sur la c‰ble.

 

____            2. Les connecteurs SC et LC ont des fŽrules de diffŽrentes tailles et ne peuvent pas tre accouplŽs.

 

Choix multiple

Identifiez lÕoption qui complte le mieux lÕaffirmation ou rŽpond ˆ la question.

 

____            3. La premipour les inste la norme la questionas  et ne peucent pas ain sont faites par l' fure version de la norme TIA/EIA 568 pour les installations en rŽseau local exigeait lÕutilisation de quel connecteur ?

A.

ST

B.

SC

C.

LC

D.

NÕimporte quel connecteur respectant la norme FOCIS

 

 

____            4. Quel type de connecteur est maintenant spŽcifiŽ dans la dernire norme 568 ?

A.

SC

B.

LC

C.

MT-RJ

D.

Tout connecteur avalisŽ par un document FOCIS

 

 

____            5. Quelle mŽthode utilisent les terminaisons dÕusine, telles que celles qui sont utilisŽes pour faire des cordons de raccordement, pour fixer le connecteur au c‰ble ?

A.

Epoxy/polissage

B.

AdhŽsif anaŽrobique

C.

PrŽpolissage/Žpissurage

D.

NÕimporte laquelle des prŽcŽdentes

 

 

____            6. QuÕest-ce qui est nŽcessaire pour obtenir une faible perte dÕun connecteur ˆ prŽpolissage/Žpissurage ?

A.

Une bonne technique de dŽnudage

B.

Un bon clivage

C.

Un sertissage doux

D.

Le type de c‰ble correct

 

 

____            7. La diffŽrence entre un connecteur de fibre optique et une Žpissure est __________.

A.

Les connecteurs sont plus grands que les Žpissures

B.

Les connecteurs sont dŽmontables, alors que les Žpissures sont permanentes

C.

Les connecteurs requirent de lÕadhŽsif

D.

Les Žpissures requirent des outils chers

 

 

____            8. Laquelle de ces exigences de performance ne sont pas partagŽes par les connecteurs et les Žpissures ?

A.

Pertes faibles

B.

RŽtro-rŽflexion faible

C.

RŽpŽtibilitŽ

D.

DurabilitŽ au long dÕaccouplements rŽpŽtŽs

 

 

____            9. Dans les connecteurs monomode, __________  est aussi important(e) que de faibles pertes.

A.

La facilitŽ de la terminaison sur le terrain

B.

Une faible rŽflectance

C.

Un cožt bas

D.

La compatibilitŽ avec beaucoup de types de c‰bles

 

 

____            10. Les Žpissures mŽcaniques et les connecteurs ˆ prŽpolissage/Žpissurage requirent un(e) bon(ne) __________ pour avoir de faibles pertes.

A.

Technique de polissage sur le terrain

B.

Clivage sur la fibre quÕon est en train de terminer

C.

Perte de fibre

D.

Conception de c‰ble

 

 

____            11. Le polissage de contact physique (PC) sur les connecteurs est prŽvu pour rŽduire __________.

A.

Les pertes

B.

La rŽflectance

C.

Les pertes et la rŽflectance

D.

Le temps de polissage

 

 

Correspondance

 

Identifiez les connecteurs suivants :

 

 

____            12.         ST

 

____            13.         SC

 

____            14.         LC

 

____            15.         MTP

 

 

 

 

Etudes additionnelles

Lisez la page Ç Connector Identifier È dans le Guide de rŽfŽrence en ligne de la FOA pour en apprendre davantage sur dÕautres modles de connecteurs.

Lisez les pages Ç Virtual Hands-On È du Guide de rŽfŽrence en ligne de la FOA pour voir des explications dŽtaillŽes sur la faon dont les connecteurs Žpoxy/polissage, anaŽrobie/polissage, HotMelt/polissage et prŽpolissage/Žpissurage sont faits et comment les terminaisons monomodes sont polies.

Lisez les pages Ç Fusion Splice È et Ç Mechanical Splice È du Guide de rŽfŽrence en ligne de la FOA pour apprendre plus de dŽtails sur ces Žpissures.

Lisez les pages Ç Virtual Hands-On È du Guide de rŽfŽrence en ligne de la FOA pour voir des explications dŽtaillŽes sur la faon dont les Žpissures par fusion sont faites sur les fibres simples et ˆ ruban et sur comment les Žpissures mŽcaniques sont effectuŽes.

Parcourez des sites internet de fabricants pour y lire des fiches techniques de connecteurs et des notices dÕapplication.

 

Projets de laboratoire

Terminez des c‰bles simplex ˆ enveloppe et/ou des fibres 900 microns ˆ revtement avec des connecteurs ˆ lÕaide de plusieurs mŽthodes et modles de connecteurs. Inspecter chaque connecteur et testez pour Žvaluer les pertes lorsque vous avez terminŽ.

Epissez des fibres individuelles et/ou des fibres ˆ ruban avec un appareil dՎpissure par fusion. Testez avec un OTDR (voir le chapitre sur les tests) et comparez les rŽsultats des tests OTDR avec lÕestimation fournie par le dispositif dՎpissurage.

Epissez des fibres individuelles avec des Žpissures mŽcaniques. Optimisez avec un localisateur visuel de dŽfauts. Testez la perte avec un OTDR ou Žquipement de test de perte. Epissez plusieurs fois en utilisant diffŽrents couperets pour voir comment cela affecte la perte.

 

 

 

 

Table des matires 

 

 

T1-T2

 

The Fiber Optic Association, Inc.

TŽl : 1-760-451-3655 Fax 1-781-207-2421

E-mail : info@thefoa.org      Site internet : http://www.thefoa.org